Des banquets des Dieux grecs aux dîners d’affaire aujourd’hui, du cru au cuit, de la cuisine traditionnelle à la cuisine industrielle, comment les nouvelles techniques ont modifié nos habitudes alimentaires ? Comment les produits comme la pomme de terre ou le maïs ont traversé les océans ? De la surconsommation de viande au véganisme, de l’abondance à la rareté, quid de l’alimentation du futur ?

Avec :- Jacques Attali, économiste, écrivain, auteur de Histoires des alimentations. De quoi manger est-il le nom (Fayard) - Loïc Bienassis, historien de l’alimentation à l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation à l’Université de Tours - Pascale Hebel, responsable du Pôle consommation du CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie).

Et un reportage de Raphaëlle Constant.

D'ici 2050, nous devrions être plus de 9 milliards de voisins sur Terre. Et il faudra nourrir tout le monde... Pour certains observateurs, l'agriculture ne suivra pas, les sols sont épuisés, etc. Alors, de nouveaux métiers émergent déjà : des fermes verticales à la périphérie des villes, des éleveurs de viande artificielle, des cultivateurs de microalgues ou d'insectes.

Reportage à Lille, dans le nord de la France, dans un micro-élevage d'insectes comestibles, Minus Farm. Virginie Mixe et son mari Mathieu se sont reconvertis en 2016 pour miser sur une tendance culinaire qui commence tout juste à se développer et qui pourrait se généraliser dans les années à venir.

Tagliatelles aux larves, macarons protéinés, vous reprendrez bien un peu de grillons ?