Fille de Jean- Bedel Bokassa, empereur déchu de Centrafrique et d’une Taiwanaise, Marie-France naît à Bangui en 1974.

D’abord ballotée entre la Côte d'Ivoire et la Suisse, elle grandit au château d’Hardricourt, dans les Yvelines. Elevée par son père qui se réfugie en France en 1983, sa marâtre Philomène et une dizaine de ses frères et sœurs, elle ne revoit jamais sa mère. Son père affirmait avoir eu 56 enfants de 17 femmes différentes. Comment grandir aux côtés d’un père attentif et maltraitant, aimant et autoritaire, fier de sa progéniture et destructeur ?

Aujourd’hui âgée de 44 ans, elle revient sur son enfance.

Avec :

  • Marie-France Bokassa, auteure d’Au château de l’ogre (Flammarion).

En fin d’émission, un reportage de Charlie Dupiot.Il s'appelle Peter Theo Curtis. Américain, journaliste indépendant, il a vécu 22 mois en captivité, prisonnier d'Al Qaïda en Syrie, d'octobre 2012 à août 2014. Il témoigne, aux côtés de 6 autres ex-otages, dans un documentaire édifiant, «Otages», diffusé en février 2019 sur la chaîne Canal +, réalisé par Michel Peyrard. Peter Theo Curtis a vécu au Yémen 3 ans pour apprendre l'arabe, puis en Syrie de 2008 à 2011. Quand le conflit syrien a commencé, il est rentré aux Etats-Unis quelque temps... avant de repartir pour la Turquie, près de la frontière syrienne. Avec une idée en tête : couvrir le conflit. Charlie Dupiot l'a rencontré à l'occasion de son passage à Paris, lui qui parle français.