« Nous devons agir pour rendre l’agriculture plus attrayante pour les jeunes. Ils doivent percevoir l’agriculture comme un secteur rémunérateur et rentable […] », expliquait José Graziano da Silva, directeur de l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Chaque année, près de 30 millions de jeunes entrent sur le marché du travail, et l’agriculture est la solution présentée pour absorber le chômage. 80% de la population active sur le continent africain travaille dans le domaine agricole, et le modèle familial est encore très largement la norme. Mais, les jeunes sont attirés par les emplois urbains. Comment les inciter à rester sur l’exploitation familiale ? Les terres exploitables permettent-elles vraiment aux jeunes de vivre décemment ? La mécanisation de l’agriculture est-elle la solution notamment sur les terres pauvres du Sahel ?

Avec :

  • Hubert Cochet, professeur d’agriculture comparée à AgroParistech

  • Jean-Michel Sourisseau, chercheur au CIRAD, (Centre de coopération International en Recherche Agronomique pour le Développement), auteur de Agricultures familiales et mondes à venir (Quae)

  • Mamadou Sene, expert migrations pour la région de l’Afrique de l’Ouest à la FAO, l’organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (basé au Sénégal).