Votre mère aurait dû vous appeler Corinne, a lancé l’essayiste Eric Zemmour à l’entrepreneuse française Hapsatou Sy.Emma, Enzo, Youssef, Gabriel, comment choisit-on le prénom de son enfant ? En France, depuis le 9 janvier 1993, nulle obligation de sélectionner un prénom dans le calendrier ou dans la mythologie. D’origine étrangère, nouveaux, régionaux, jamais il n’y a eu autant de prénoms recensés. Peut-on être discriminé à cause de son prénom ? Pourquoi choisir un prénom plutôt qu’un autre ? En quoi le prénom est-il un marqueur social ?

Avec :Baptiste Coulmont, sociologue à l’Université Paris VIII, spécialiste des prénoms Marie-Odile Mergnac, généalogiste, auteur de 365 prénoms expliqués (Chêne) Anne-Laure Sellier, professeur à HEC Paris, spécialisée en psychologie sociale et auteur de Le pouvoir des prénoms (Héliopoles).

Participation de Roger Mawulolo, blogueur de Mondoblog, auteur du billet Un homme un vrai doit avoir plusieurs prénoms.