« Tout commence par une route […] Une route, c’est une fenêtre d’opportunités qui s’ouvre et facilite le mouvement des personnes, des produits et des services » explique Anabela Abreu directrice pays à Haïti pour la Banque Mondiale. Mais en Afrique, la densité du réseau routier est le moins développé du monde avec 7km de « goudron » pour 100km2. Le transport d’un conteneur de Kampala (Ouganda) à Mombasa (Kenya) coûte deux fois plus cher et prend deux fois plus de temps que le transport de Londres à Mombasa ! Quelles sont les conséquences de ce manque d’infrastructures ? Comment améliorer le réseau routier subsaharien ? Les bailleurs de fonds investissent-ils assez dans le développement des routes ?

Avec :

Jérôme LOMBARD, directeur de recherche à l’IRD (Institut de recherche pour le développement) et à Paris 1 Panthéon Sorbonne, spécialiste des systèmes de transports et de mobilités des personnes et des biens en Afrique de l'Ouest

Stéphane CARCAS, chef de projets transport à l’AFD (Agence française de développement)

Demba SOW, directeur technique zone (Sénégal, Mali, Burkina et Niger ) de la Compagnie sahélienne d’entreprise qui construit des routes dans toute l’Afrique

Amakoé ADOLEHOUME, économiste des transports, directeur général du SITRASS ( Solidarité internationale sur les transports et la recherche en Afrique Subsaharienne)