90 pays dans le monde autorisent les châtiments corporels à l’école, dont une dizaine sur le continent africain. Lorsque les châtiments sont interdits, les lois sont rarement appliquées.  Quelles conséquences sur les enfants à long terme ? Comment protéger les enfants et faire appliquer les lois ?
Nos invités:

  • Ferdinand Ezembé, psychologue, fondateur du cabinet Afrique Conseil
  • Saliou Sarr, président de l'association sénégalaise pour l’école Instrument de Paix (EIP-Sénégal), ancien enseignant et ex-proviseur de lycée.