Aller chercher le petit frère à l’école, aider la petite sœur à faire ses devoirs, préparer le goûter ou les accompagner au sport, les aînés ont souvent plus de responsabilités que les autres membres de la fratrie. Comment vivent-ils ce poids sur leurs épaules d’enfant ? Faut-il davantage responsabiliser les aînés que les cadets ?
Avec :

  • Gaële Henri-Panabière, sociologue de la famille et de l’école à l’Université Paris Descartes, co-auteur de l’article « La fratrie comme ressource. Le rôle des aînés dans les parcours scolaires des enfants de familles nombreuses »
  • Clémence Prompsy, psychologue clinicienne cofondatrice de kidz et family, un service de coaching familial
  • Ismahane Soukaïna Diop, psychologue, et enseignant chercheur à l'UCAD (Université Cheikh Anta Diop), Sénégalaise. Et un reportage d’Inès Edel-Garcia. Dans certaines familles, on ne peut pas toujours faire appel à des services de garde d'enfants, faute de moyens ou tout simplement par principe. Alors bien souvent, on demande à l'aîné de la fratrie de s'occuper de ses frères et sœurs. Inès Edel-Garcia a enquêté pour trouver des familles dans cette situation qui souhaiteraient témoigner. Mais, notre journaliste s'est heurtée à de nombreux refus de la part des parents qui craignaient d'être jugés. Ibrahim et sa famille ont cependant fini par accepter. Notre journaliste a retrouvé ce jeune garçon de 14 ans à la sortie de son collège, et l'a suivi dans son quotidien d'aîné. Et le témoignage de Yanis.