Alors que se profilent les élections municipales en France, des militants dits « municipalistes » œuvrent pour une réappropriation collective des institutions locales par les habitants. L’idée : une politique locale par les citoyens et pour les citoyens désavouant la démocratie représentative traditionnelle. Ils placent les citoyens au cœur des décisions publiques, au moment des élections, mais aussi durant le mandat. D’où vient le mouvement municipaliste ? Peut-il s'exporter partout ? Est-ce une nouvelle façon de faire de la politique ? Les listes citoyennes ont-elles une chance de remporter des élections municipales dans les prochaines années ? Quelles sont leurs limites ?

Avec : - Charlotte Marchandise, engagée depuis plus de 20 ans dans le monde associatif, auteur de Radicale Bisounours, une citoyenne à la présidentielle, Éditions le Hêtre Myriardis- César Ochoa, citoyen, ancien coordinateur du quartier Poblenou à Barcelone. Membre de la direction exécutive de Barcelona en comu (Barcelone en commun).

Reportages:Inès Edel-Garcia.À l’approche des élections municipales de mars 2020, le mouvement municipaliste français s'est justement réuni les 21-22 septembre 2019 à Poitiers pour un week-end de coaching. À cette occasion, plus de 150 citoyens représentant environ 35 listes citoyennes venus de tout l'Hexagone sont donc venus se former aux outils de communication numérique, au porte-à-porte, aux méthodes participatives ou encore aux enjeux climatiques. Un reportage signé Inès Edel-Garcia.

Pour aller plus loin : Il existe un MOOC, «La commune est à nous», en français pour s'informer et se former au municipalisme.